FAQ & lexique

Dans un monde global, parler la même langue devient essentiel, et plus encore dans la chaîne de production de l'image.

Voici une liste des questions parmi les plus pertinentes et un lexique des termes les plus utilisés dans notre métier.

Quel est le rôle d'Images3 dans la chaîne graphique?

Images3 se place entre les producteurs de contenus – photographe, agence créative, annonceur – et les distributeurs de contenus – imprimeurs, médias tous supports, points de vente, évènements, etc.

Images3 travaille à partir de l’image de base puis la contrôle, la retouche, l’intègre dans un fichier d’exécution existant ou à créer, gère les couleurs, organise l’épreuve de contrôle puis distribue le fichier final, que ce soit vers les médias ou dans un référentiel* pour y être stocké et archivé sur la base de métadonnées.

Cette opération est répétée de nombreuses fois, au sein de processus de qualité certifiés, pour des sujets d’images et des formats très variés sur de nombreux supports. Ce process fait partie intégrante de la gestion de l’image de marque des clients. Images3 possède donc un point de vue unique, entre l’image de base et le fichier final, pour gérer et optimiser les nombreux fichiers d’exécution qui constituent l’image de marque de ses clients.

Référentiel*: également dénommé Médiacenter ou Digital Asset Management (DAM)

 

A quoi sert le prépresse?

Le prépresse est un mot générique qui recouvre tous les processus de préparation des documents, avant la diffusion dans un média.

A l’origine, cette étape ne concernait que la préparation des documents avant la mise sous presse, dans le cadre d’un projet d’imprimerie, d’où le nom prépresse!  Maintenant il s’agit d’adapter les documents aux exigences des médias (web ou print), des documents qui sont tous sur des supports digitaux.

Quelle est la différence entre une image RVB et CMJN?

L’image RVB (Rouge, Vert, Bleu) est un fichier de travail pour la retouche et l’optimisation, de qualité suffisante pour l’affichage sur des écrans d’ordinateur.

L’image CMJN est la résultante de ce travail, une image qui sera adaptée pour un certain type d’impression et un certain type de papier. Par exemple, le procédé d’impression en offset sur papier couché nécessite une image CMJN.

Pour plus de précisions sur le CMJN et le RVB:

  • CMJN est l’acronyme de la quadrichromie: Cyan, Magenta, Jaune, Noir (CMYK en anglais). C’est le mode colorimétrique destiné à l’imprimerie. Il permet de reproduire une large palette de couleurs en mélangeant les 3 couleurs primaires : le cyan, le magenta et le jaune. On ajoute le noir à la fin du processus d’impression.
  • Le RVB (Rouge, Vert, bleu) ou RGB (red, Green, Blue) en anglais est le mode colorimétrique utilisé par défaut sur les écrans d’ordinateur. L’affichage des couleurs dépend de la configuration de votre écran. Sur deux écrans différents, les couleurs affichées peuvent avoir un rendu différent même si les nuances sont respectées.

 

Comment connaître la taille à laquelle je peux imprimer une image?

Avant toute impression, il faut vérifier que le fichier d’image offre une qualité suffisante pour le tirage à réaliser. Et cela passe par trois paramètres importants : la définition, la taille et la résolution.

  • La définition, c’est le nombre de pixels (de points) que compte l’image en hauteur et en largeur.
  • La taille est celle de l’image à imprimer, donc ses dimensions une fois sur le papier.
  • La résolution est le rapport entre la définition et la taille. Elle correspond, en photographie, à un nombre de pixels par unité de surface, à une notion de densité de pixels. Elle est mesurée en DPI (dot per inch en anglais, soit point par pouce). Un pouce (« inch ») vaut 2,54 cm.Ces trois caractéristiques interagissent dans la préparation de vos images.

Pour les formats standards, la résolution optimale est de 300 DPI à une taille de 100%.

Par exemple, si vous « poussez » une image de 72 DPI à 150%, vous obtiendrez une image de 36 DPI effectifs (72/2), donc une qualité très faible. Si par contre cette même image est réduite à 50%, le résultat final sera de une image de 144 DPI effectifs (72×2).

Pour les formats spécifiques et notamment les grands formats comme les bâches ou billboards, il faut nous contacter directement.

 

Pourquoi adapter les images selon le support média?

Chaque média répond à des spécificités qui lui sont propres: affichage et gestion des couleurs, spécifications techniques, encre, poids des images, type de papier.

L’image devra être préparée pour tenir compte de ces spécificités.

Pour le print, l’image devra être adaptée en fonction du papier (couché ou non), du procédé d’impression, voire de l’encre utilisée.

Pour le web, l’image sera adaptée en fonction du poids et de la définition optimale

 

A quoi sert un profil?

Un profil colorimétrie est la carte d’identité couleur d’un appareil de reproduction de couleurs. Il est quelquefois appelé profil ICC (International Color Consortium). Le profil est créé lors du calibrage de l’appareil. Chaque appareil a le sien.

Ce profil permet de savoir comment une imprimante, un scanner, un appareil photo ou un écran va se comporter avec les couleurs. Le profil permet d’établir une cohérence entre les images provenant d’appareils différents et donc, de garantir l’affichage des couleurs selon les objectifs de départ.